Présentation de GAAAAAZ

Avatar du membre
jmb
Messages : 340
Enregistré le : sam. 29 mai 2010 19:12
Localisation : Limelette
Contact :

Re: Présentation de GAAAAAZ

Message non lu par jmb »

Pour compléter et actualiser le sujet, actuellement la SNCB réalise actuellement des travaux titanesques de génie civil pour réduire les courbes et adoucir les pentes en question afin de pouvoir augmenter la vitesse des trains dans ces tronçons difficiles.
Bonne nuit,
jmb

Avatar du membre
jacques987
Messages : 1209
Enregistré le : dim. 30 mai 2010 09:06
Site Internet
Localisation : Polynésie française
Contact :

Re: Présentation de GAAAAAZ

Message non lu par jacques987 »

Bonsoir jmb,

Quelles nouvelles ? Il y a bien longtemps que je n'en ai pas reçues.
Si oui, la force tangentielle sera plus petite pour une roue de petit diamètre, et plus grande pour une roue de rayon plus grand.
Tout à fait, et c'est l'intérêt de cette feuille de calcul car, en période de recherche, on peut modifier le rayon de la roue pour se mette en adéquation avec un autre résultat.

Pour compléter ma réponse du 21:
. le couple à la roue de 120 mm était de 0,048 N

. pour le couple moteur, en complétant la formule donnée par Berola :
Si on considère un axe, on a la relation : P en watts = C en N x w la vitesse angulaire ou C = P / w
P est la puissance réelle du moteur (20% de la puissance théorique calculée selon Léonard Suykens)
w (oméga) la vitesse angulaire = 2 Pi x nbre de trs/seconde
Résultat pour la Mancelle : 0.0126 N

Il faut aussi tenir compte de la transmission de l’arbre moteur aux roues motrices. Pour la Mancelle, une réduction de 15 avec des engrenages (rendement de 95%). Au final C moteur = 0,16 N
Pour faire avancer le véhicule, il faut que C moteur soit supérieur à C roue : c’est le cas.

Les « grandes roues » marquent une époque où certains se focalisaient sur la vitesse et s’inscrivent dans un paysage non montagnard. Un truc intéressant à lire sur elles :
https://trainconsultant.com/2020/09/13/ ... des-roues/

Je ne pense pas que c’est ce qu’on recherchait en montagne ni surtout ce qu’on aurait pu utiliser.
Une Crampton, un modèle qui me fait rêver, née en 1846. Sur Wikipédia, à son propos, il est écrit (copie avec les fautes) « Comme tous les locomotives avec un seul essieu moteur, les Crampton manquaient de puissance pour les trains plus lourdes du XXe siècle et sont remplacées par des locomotives à deux ou trois essieux moteurs. »

Les réseaux de montagne ont été créés plus tard que ceux des plaines. Ces locomotives à roues plus petites existaient; plusieurs roues motrices en remplaçaient une grande ... Alors, il était logique de les utiliser sur un réseau bien différent ... Là aussi les ingénieurs se sont adaptés.

Avatar du membre
berola
Messages : 2057
Enregistré le : ven. 28 mai 2010 20:46
Site Internet
Localisation : Ardèche/Drôme
Contact :

Re: Présentation de GAAAAAZ

Message non lu par berola »

Bonjour
Je vois que le thème fait débat ! même en se lançant dans des calculs compliqués personne n'a abordé la raison profonde du choix des petites roues sur les lignes de montagne . Elle est pourtant bien simple .
Je vous expliquerai ça un peu plus tard .
@+
CAV 430
"je ne me lasse pas d'être utile , c'est ma nature" Leonard de Vinci

Répondre

Retourner vers « Présentations - Attention! pour l'accès à tous les forums postez votre premier message ici. »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité