Hélivap

Avatar du membre
jacques987
Messages : 1238
Enregistré le : dim. 30 mai 2010 09:06
Site Internet
Localisation : Polynésie française
Contact :

Re: Hélivap

Message non lu par jacques987 »

Bonsoir à tous et merci pour l'intérêt suscité.

Voici une de mes premières notes :
"La rotation d'une hélice agit sur la masse d'air qui passe à travers elle et est projetée vers l'arrière à une grande vitesse. Selon le principe de la conservation de la quantité de mouvement, une force de réaction (appelée traction) s'applique sur l'hélice et propulse l'avion vers l'avant.
(Wikipédia).
Il est certain que l'aérodynamisme joue aussi un rôle, mais un peu plus de puissance et surtout moins de masse pourraient faire aboutir le projet.
Mes conclusions de ce jour après un ultime essai qui va pérenniser la version 2 : un autre moteur, une autre chaudière, ... un nouveau châssis. De quoi m'occuper.

Avatar du membre
scyllias91
Messages : 903
Enregistré le : jeu. 2 févr. 2012 19:25
Localisation : bagnolet

Re: Hélivap

Message non lu par scyllias91 »

Bonjour,

Ta voiture avance avec le moteur qui entraine les roues via une chaine ,on peut en conclure que la puissance développée par le moteur et la chaudière est suffisante.
Si tu passes à la traction via l'hélice la voiture n'avance plu ou difficilement , le groupe moto propulseur étant le même on peut en déduire que c'est du au mauvais rendement de l'hélice .
Pour moi inutile de retravailler le moteur ou la chaudière ,il faut affiner la conception de l'hélice ou son régime de rotation.
Bien sur le plaisir de construire n'empêche pas de passer a une V2 du projet !
Au plaisir de lire la suite .

Avatar du membre
berola
Messages : 2259
Enregistré le : ven. 28 mai 2010 20:46
Site Internet
Localisation : Ardèche/Drôme
Contact :

Re: Hélivap

Message non lu par berola »

On ne peut pas bien comparer une transmission mécanique a celle d'une hélice !
CAV 430
Je ne me lasse pas d'être utile , la nature m'a fait ainsi.   (Léonard de Vinci )    
on ne résoud pas les problèmes avec ceux qui les ont créés .  (Enstein)  

Avatar du membre
jacques987
Messages : 1238
Enregistré le : dim. 30 mai 2010 09:06
Site Internet
Localisation : Polynésie française
Contact :

Re: Hélivap

Message non lu par jacques987 »

Bonsoir Scylliasç1,
Ce que tu dis est vrai en partie. Après les essais de la vidéo 10, j'en ai fait un autre en diminuant légèrement le pas et c'est mieux. Expérience à poursuivre ...
Si je parle surtout de chaudière c'est que les essais ont été réalisés avec ma chaudière pour essais qui maintient parfaitement les 2 bars nécessaires pour la masse à entraîner de 1.7 kg. Or, celle de l'Hélivap, si elle convient parfaitement à la traction mécanique ne tient pas suffisamment la pression nécessaire pour maintenir le moteur à 5000 trs/mn. Calculs refaits et surface de chauffe à augmenter.
Et on en revient au problème de la masse à entraîner.
Mes recherches sur internet continuent mais ce qui intéresse les avionneurs, c'est le vol et pas la circulation sur le tarmac. Impossible de réaliser une feuille de calcul pour cette traction qui sort de l'ordinaire. reste la solution de la multiplication d'expériences ... Et là, c'est un peu FIU ! (= ras le bol ou plutôt ras le cocotier en tahitien).

Avatar du membre
maximus
Messages : 2353
Enregistré le : sam. 29 mai 2010 08:01
Localisation : 94 Chennevières sur Marne

Re: Hélivap

Message non lu par maximus »

bonjour,
bonjour jacques
et du coté des aéro glisseur
Image
Air_boat.jpg

Avatar du membre
natalefr
Messages : 367
Enregistré le : jeu. 21 juin 2018 22:06
Site Internet
Localisation : Magny les Hameaux
Contact :

Re: Hélivap

Message non lu par natalefr »

maximus a écrit :
lun. 4 avr. 2022 07:20
bonjour,
bonjour jacques
et du coté des aéro glisseur
ImageAir_boat.jpg
Les aéroglisseurs n'ont pas un moteur à vapeur mais un puissant moteur thermique très souvent un moteur utilisé en aéronautique ULM
Natale

Avatar du membre
jacques987
Messages : 1238
Enregistré le : dim. 30 mai 2010 09:06
Site Internet
Localisation : Polynésie française
Contact :

Re: Hélivap

Message non lu par jacques987 »

Bonsoir,
Un peu de retard, perdu que je suis dans des essais ...
Je suis allé voir les aéroglisseurs Max, j'ai même pensé aux hélicoptères et aux drones qui soulèvent une masse ... Rien d'exploitable, pour moi.
Par contre, à chaque question que je posais sur internet, j'avais souvent accès à un site qui semble intéressant. Si je n'avance pas, je vais aller demander ce qu'on peut imaginer pour mon truc. La réponse à mon introduction où je parlerai de vapeur et d'absence de vol sera probablement étonnante ... Mais sur chaque site on trouve des rêveurs.

Avatar du membre
Zéphyrin
Messages : 3024
Enregistré le : sam. 3 sept. 2011 20:25
Localisation : Essonne
Contact :

Re: Hélivap

Message non lu par Zéphyrin »

Je suis plutôt de l'avis de Scyllias, c'est le mode de transmission par l'hélice qui coince...
Je pense que ta chaudière et le moteur devraient être abrité du vent de l'hélice, ça les refroidit ! c'est contre productif...surtout si tu as besoin d'un maximum de production de vapeur pour assurer la rotation à 5000 rpm. Il est possible qu'il faille réduire la cylindrée du moteur ou passer en simple effet, pour diminuer sa conso et garder la vitesse, l'hélice assurant un volant suffisant.

Avatar du membre
jacques987
Messages : 1238
Enregistré le : dim. 30 mai 2010 09:06
Site Internet
Localisation : Polynésie française
Contact :

Re: Hélivap

Message non lu par jacques987 »

Bonsoir,

Ce moteur est déjà "petit" et il est monocylindre (à piston-valve, inspiré de Gems SUZOR) , il ne fait que 0.35 cm3. J'ai repris ses essais et il tourne à plus de 5000 trs et entraîne l'hélice à environ 2500 trs/mn à une pression que j'essaie de limiter à 2 bars.
Il est donc proche du rendement d'un moteur thermique dont l'évaluation se situe à 50% (lecture)

Le piston en laiton avait souffert lors des nombreux essais souvent sans huile à l'air comprimé. Une coupelle de téflon lui a redonné toute sa vigueur et la maintient désormais. Donc je ne pense plus à un autre moteur mais à une autre chaudière mieux adaptée à ce maintien et plus légère (1 seul tube au lieu des 2 actuels.
Un capot est prévu avec la carrosserie que je ne peux pas encore monter. Mais je vais le protéger provisoirement avec un pare-vent lors des futurs essais d'hélices ...

Avatar du membre
berola
Messages : 2259
Enregistré le : ven. 28 mai 2010 20:46
Site Internet
Localisation : Ardèche/Drôme
Contact :

Re: Hélivap

Message non lu par berola »

Bonjour

Il est donc proche du rendement d'un moteur thermique dont l'évaluation se situe à 50% (lecture)

Cette évaluation très optimiste ne peut convenir qu'à de très gros moteurs (de plus de 70000 cv ! ) diesel deux temps suralimentés.
mais nos moteurs conventionnels turbo compressés n'arrivent que péniblement a 25/30 % de rendement .
En vapeur la 231 U de De Caso arrivait péniblement à 27% de rendement.
CAV 430
Je ne me lasse pas d'être utile , la nature m'a fait ainsi.   (Léonard de Vinci )    
on ne résoud pas les problèmes avec ceux qui les ont créés .  (Enstein)  

Avatar du membre
Papy pop-pop
Messages : 673
Enregistré le : jeu. 3 nov. 2011 18:36
Localisation : Sud Bretagne

Re: Hélivap

Message non lu par Papy pop-pop »

Bonjour
Je confirme que les gros moteurs diesel modernes suralimentés (2 temps ou 4 temps) ont des rendements de l'ordre de 50%, mais que les petits moteurs à combustion en sont loin, de même que toutes les machines à vapeur.
La suralimentation est optimisée pour obtenir le meilleur rendement à l'allure d'exploitation qui est généralement à environ 85% de la puissance nominale.
Quand on veut on trouve les moyens. Quand on ne veut pas on trouve un prétexte.

Avatar du membre
jacques987
Messages : 1238
Enregistré le : dim. 30 mai 2010 09:06
Site Internet
Localisation : Polynésie française
Contact :

Re: Hélivap

Message non lu par jacques987 »

Bonsoir,

Il est possible que je me sois mal exprimé ou qu'on m'ait lu trop vite. Quand je parlais du rendement de l'hélice, il s'agissait du nombre de tours qu'elle restituait, bien inférieur évidemment à ceux de l'arbre moteur tournant à vide.
Ma lecture de 50% vient d'un site d'aéromodélisme où il était écrit qu'avec un moteur électrique on obtenait de 0,7 à 0,85 de rendement à l'hélice et 50% ,voire moins, avec un moteur thermique.

Qu'en est-il exactement pour mon moteur ?
Des essais réalisés sur mon premier moteur de 1.35 cm3, monocylindre à piston-valve, inspiré de celui de Gems SUZOR et conçu pour la vaporisation instantanée (c'est probablement pour cette raison qu'on n'en voit pas sauf chez mon ami Michel) montraient qu'il fallait pour lui, abandonner la règle qu'on applique généralement aux moteurs à vapeur (surtout les oscillants) où le rendement réel est d'environ 20% du rendement théorique (Léonard SUYKENS).

Ce matin, branle bas de combat : le moteur de 0.35, la chaudière pour les essais, le frein à air, mon hélice réglable (6” x 2.8” ), un tachymètre. Les essais vont s'enchaîner en repartant à chaque fois d'une pression de 2 bars mano.

Essai à vide : 5000 trs/mn (mal réveillé ou pas assez d'huile, pas vérifié).
Ce qui donne (formule simplifiée de Léonard SUYKENS) : P en W= C en cm3 x p (pression sur le piston) x n de trs par mn / 600 = 8.75 W

Essai avec le frein à air : 1800 trs/mn ce qui donne une puissance réelle de 5, 5 W soit environ 63%, loin des 20 %.
Si ce frein à air dont j'ai déjà parlé sur le forum vous intéresse, on le trouve avec son tableur dans cet album (merci à Patrick LECLERE):
http://www.vapeuretmodelesavapeur.com/f ... index.html

Essai avec l'hélice : 2750 trs/mn: et là, le rendement est de 55% (le moteur a dû se réveiller où il y a un chouia de plus de pression)

Voilà pour le moteur. Il ne me reste plus qu'à trouver une donnée importante : le coefficient de traction d'une hélice (je n'ai trouvé que des approximations mais rien pour le calculer) Et .... rechercher l'hélice idéale.

Avatar du membre
Papy pop-pop
Messages : 673
Enregistré le : jeu. 3 nov. 2011 18:36
Localisation : Sud Bretagne

Re: Hélivap

Message non lu par Papy pop-pop »

Bonjour
Il y a rendement et rendement. Ce qui intéresse l'utilisateur c'est la puissance mécanique rapportée à la consommation de combustible et à son PCI. Quand on parle du rendement d'un moteur à combustion interne c'est clair. Quand on parle d'une machine à vapeur, pour l'utilisateur c'est la même chose. Mais pour le concepteur ou constructeur on peut décomposer le rendement par élément: chaudière, turbo-pompe alimentaire, turbo-ventilateur, turbine ou machine alternative... Cela permet d'optimiser chaque maillon de la chaîne, mais au final c'est le rendement global qui compte.
Quand on veut on trouve les moyens. Quand on ne veut pas on trouve un prétexte.

Avatar du membre
berola
Messages : 2259
Enregistré le : ven. 28 mai 2010 20:46
Site Internet
Localisation : Ardèche/Drôme
Contact :

Re: Hélivap

Message non lu par berola »

Il faut faire la différence entre le rendement fractionné , élément par élément (moteur ..hélice ..), et le rendement total de l'installation .
CAV 430
Je ne me lasse pas d'être utile , la nature m'a fait ainsi.   (Léonard de Vinci )    
on ne résoud pas les problèmes avec ceux qui les ont créés .  (Enstein)  

Répondre

Retourner vers « Ensembles vapeur stationnaires ou mobiles »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité