Page 3 sur 6

Re: ma nouvelle loco vapeur

Posté : lun. 20 févr. 2017 23:21
par berola

Dernier message de la page précédente :

le terme de "petit cheval" est principalement employé pour l'air comprimé , bien qu'il puisse aussi appeler la pompe qui pompe de l'eau.
En 5 ou 7 l'utilisation d'air comprimé est assez peu fréquente, le plus souvent c'est un petit compresseur électrique .
Pour l'eau on peut aussi utiliser des pompes électriques 12 volts , certaines montent à 11 bars .
@+

Re: ma nouvelle loco vapeur

Posté : ven. 24 févr. 2017 10:39
par Zéphyrin
Il ne me reste que l’essieu 1 et 3 pour monter un excentrique de pompe à eau ; c'est visible sur les photos plus haut...
J’ai fait des essais et sans rien démonter, il est facile de poser un excentrique fendu en 2 et revissé sur l’axe, (en fait tourné à partir de 2 plats soudés) et de mettre les vis vers le bas pour la bielle excentrique, il faut encore 2 trous sur le châssis pour les vis de fixation de la pompe, et les raccords de tuyaux sur la pompe peuvent être remplacés par des joints banjo, l’encombrement et le montage restent jouable.

IMG_0361_R.JPG

IMG_0364_R.JPG

IMG_0360_R.JPG

Sur l’essieu 1, il faut que l’excentrique soit calé en opposition avec les mouvements alternatifs des crosses de piston pour ne pas cogner…un peu trop risqué, de plus il sera impossible de sortir les tuyaux entre les bielles !
Donc il ne reste que l’essieu couplé 3, là toute la place nécessaire, mais juste sous la boîte à feu, à côté des mèches du brûleur alcool, pas sûr que ce soit optimal, mais le seul endroit possible pour une pompe à eau, sauf si c’est un percolateur à café !…
Je ne suis vraiment pas sûr du résultat, je continue la loco, je verrais plus tard si je monte cette pompe...
je mettrai de toute façon une pompe manuelle dans une des bâches à eau, mais bien sûr il faut s'arrêter pour faire de l'eau !

Re: ma nouvelle loco vapeur

Posté : ven. 24 févr. 2017 12:43
par paterson
Zéphyrin a écrit : ........ mais bien sûr il faut s'arrêter pour faire de l'eau !


NON ! tu cours à coté :lol:
jesors

Re: ma nouvelle loco vapeur

Posté : jeu. 2 mars 2017 12:56
par Zéphyrin
Non Roger, je ne courre pas à côté, en plus le risque est grand de faire valdinguer la voie en se prenant les pieds dans les tréteaux !
j'ai mis la petite pompe en place à côté du brûleur, bien au chaud ! c'est une toute petite pompe, (alésage 3, course 4 mm) soit 0.028 cm3, ce qui est quand même 3 fois la consommation d'eau par tour à vitesse de croisière. Toute petite mais mais elle pompe, mais je n'ai pas fait encore de tests en pression, je n'ai aucune expérience de la quantité d'eau qui rentre réellement dans la chaudière donc je verrais bien si ça fonctionne "in situ" , et sinon tant pis pour elle.
il faut en plus un lot de tuyaux à caser sans coincer la mécanique....

IMG_0365_R.JPG

Re: ma nouvelle loco vapeur

Posté : mer. 8 mars 2017 20:35
par Zéphyrin
J’ai attaqué la carrosserie de la loco, les plates-formes latérales et la construction à l’avant, je ne sais pas trop ce que c’est, la réserve de sable peut-être mais je n’en suis pas sûr.
en tout cas d’après les photos du Net, il y 2 constructions latérales qui englobent les « garde-boues » ( ?) des roues avant, plus une construction au centre, un genre de capot, et là, je ne sais pas ce qu’il y dessous;
des infos seraient les bienvenues !
https://www.gersociety.org.uk/index.php/locomotives/a-j-hill/l77

J’ai donc reproduit ces trucs, pas faciles à faire en plus !
IMG_0371_R.JPG

IMG_0379_R.JPG

Et quelques essais de peinture, j’ai adopté un bleu foncé assez distingué, c’est de la peinture en bombe, et je me suis exercé aux filets. hélas sur les bandes de laiton autour de la chaudière le fond bleu s’écaille dès que je touche à ces anneaux, la peinture ne suit pas les déformations de la bande et se casse…soit je change de peinture, soit je laisse ces bandes en aspect « laiton ».
IMG_0384_R.JPG

Re: ma nouvelle loco vapeur

Posté : mer. 8 mars 2017 21:52
par paterson
Salut François,
Tu devrais essayer cette manip: sablage fin, apprêt époxy, cuisson infrarouge, puis peinture au choix.
Il faut voir dans les mag pour peintures automobiles; il y a des apprêts bi composants. Nous avons utilisé ce produit sur plusieurs coques de bateaux. Il est vrai que mon équipier travaillait chez Renault, et qu'il utilisait les services du peintre
lors des tvx de peinture sur les carrosseries. ;-)
Pour des petites surfaces, tu peux utiliser avec succès un aérographe. TOP

Re: ma nouvelle loco vapeur

Posté : jeu. 9 mars 2017 10:24
par Zéphyrin
L'aérographe, non merci Roger, 30 min de préparation et 30 min de nettoyage pour 15 secondes de pulvérisation !
Le sablage est certainement une étape vers la solution idéale, mais je n'ai pas de sableuse !
comme souvent c'est le laiton qui est en cause, la peinture n'adhère pas dessus et saute par plaque, il faudrait dépolir ces bandes de laiton par ponçage grossier ou étamage.
C'est souvent des trucs qui ne servent à rien qui prennent le plus de temps...

Re: ma nouvelle loco vapeur

Posté : jeu. 9 mars 2017 12:07
par paterson
Salut François et tous,
Dans ton cas, l'étamage des bandelettes est une bonne solution, rapide de surcroit TOP

J'ai en projet la fab d'une petite sableuse SANS compresseur, qui existe dans le commerce pour +/- 300€.
https://www.hmdiffusion.com/Appareil-de ... 8577-p.htm

Pour l'instant, je finis la mécanique de ma mini cnc.

Re: ma nouvelle loco vapeur

Posté : mar. 14 mars 2017 09:44
par Zéphyrin
Roger, ces petites sableuses marchent avec la soufflerie de l'aspirateur, c'est une combine à explorer, ça pourrait être une bonne solution.

Hier j’ai commencé la tôlerie, découpe et pliage des tôles (tôle acier 0.8 et 0.55mm en GSB) pour les caisses latérales, la cabine et le bunker ar, qui contiendra la réserve d’alcool…

Je ne fais plus de traçage sur la tôle, trop long et peu visible, je colle le plan avec de la colle en bâton, et découpe à la scie blocfil (électrique !), rectification éventuelle au plus près du trait avec le tank ponceur et lime. L’erreur de dimension sur le plan sur papier est réellement négligeable, mais il faut faire attention à ne pas déformer le papier au collage.
J’ai sur mon dessin une ligne de repère pour le pliage ; facile donc, puis le papier se décolle à l’eau ensuite.

Ce serait plus facile avec une découpe CNC, avec des encoches et des tenons pour l’emboîtement des pièces, sans pliage. Les prix diminuent, il y a des machines abordables, mais qui ne font que de la petite gravure pour le moment...

J'ai pris un peu de retard sur mon programme, pas beaucoup, mais je n’aurais pas fini pour faire les essais à la « fête de la vapeur » de Longjumeau le WE du 18 & 19 mars, j’ai donc le temps de découper des tours de fenêtres en laiton, et qq autres fignolages…
IMG_0389_R.JPG

IMG_0391_R.JPG

IMG_0387_R.JPG

Re: ma nouvelle loco vapeur

Posté : mer. 15 mars 2017 20:50
par Zéphyrin
Petite journée encore aujourd'hui, découpe et pose des cadres de fenêtres en laiton et main courante, pas trop compliqué, mais c'est petit, c'est du modélisme pur jus, j'ai encore qq bricoles de ce style, genre marchepieds, crochets attelage etc...
Il reste le réservoir d'alcool, le brûleur, 2 bâches à eau et les tuyaux du circuit d'eau à installer et les essais vont démarrer enfin, il m'aura manqué une bonne semaine pour être prêt pour la fête de la vapeur de Longjumeau, dommage...
IMG_0396_R.JPG

Re: ma nouvelle loco vapeur

Posté : mer. 15 mars 2017 23:39
par Malevthi
Du travail soigné, comme toujours c'est un régal pour les yeux ! :bravo

Re: ma nouvelle loco vapeur

Posté : sam. 18 mars 2017 19:01
par Zéphyrin
J'ai passé des heures à chercher comment mettre une charnière pour basculer le toit vers l'avant, je l'ai vu sur des locos, c'est très pratique, mais je n'ai pas trouvé la combine... il faudrait que l'articulation soit à l'extérieur du toit, ou se déporte à l'ouverture, autrement je ne vois pas comment on peut soulever complètement le toit...
Si quelqu'un peut me dire comment c'est arrangé, ça me débloquerait le cerveau !

Re: ma nouvelle loco vapeur

Posté : sam. 18 mars 2017 20:38
par paterson
il me semble qque chose comme ça TOP
Image
en rouge, un petit aimant
en vert , la biellette d'articulation
en bleu, le toit

sinon pour la tête, j'ai ça mdr
Image

hasta luego :coucou:

Re: ma nouvelle loco vapeur

Posté : sam. 18 mars 2017 20:46
par carmillon
Un truc comme ça ?
P1030877-1.jpg

Vu à la Fête de la Vapeur à Longjumeau ce matin.

Re: ma nouvelle loco vapeur

Posté : sam. 18 mars 2017 21:34
par jpvap54
Bonjour à tous !
Ha !!! La cinématique des trajectoires dégagentes :aie:
Prendre modèle sur l'articulation de certains coffres de voitures :aie:
Il en existe de compliqués avec des biellettes et pas mal d'axes à riveter
notamment sur les P----t VW ( Totalement Invisible de l'extérieur )
Je peux faire une photo si besoin !
Autre solution : basculer la toiture sur un coté ou une demi toiture par coté !
Les articulations des branches de lunettes donnent de bonnes petites charnières
qui se soudent très bien à l'étain , je les récupère toujours TOP
Bonne soirée à tous !

Re: ma nouvelle loco vapeur

Posté : mar. 21 mars 2017 12:00
par Zéphyrin
Merci pour les suggestions, j'ai les idées plus claires...
je vais essayer de trouver une solution, j'ai vu à la journée de la vapeur plusieurs modèles, entre autre le modèle montré plus haut par Carmillon, le plus simple, mais il y a une fente dans le panneau avant de la cabine pour le passage de la charnière, ou alors c'est une articulation entièrement externe, ce qui ne convient pas pour le style de ma loco.
Sur une autre très jolie machine aussi, "Casper", le toit pivote bien, mais frotte un peu contre la face avant, c'est ce que je pense le plus facile à faire, si la tôle est fine et a une bonne souplesse, "ça devrait le faire".

toit ouvrant-1.jpg


PS / en fait non, ça ne passe pas à cause de la prise de vapeur juste au dessous ! pas assez de dégagement pour la charnière déportée !
un toit qui s'emboite c'est quand même bien plus simple !