John Ericsson et les moteurs solaires

Stirling, Air chaud, Avaleur de flammes. Manson, Ericsson ...
Avatar du membre

EtudeSt
Messages : 86
Enregistré le : ven. 28 mai 2010 23:44
Localisation : Belfort
Âge : 33

Re: John Ericsson et les moteurs solaires

Message non lupar EtudeSt » mer. 11 nov. 2015 15:41

Dernier message de la page précédente :

Et si vous avez des envies de moteurs non-conventionnels, j'ai trouvé ça sur le net : Moteurs non conventionnels
C'est une des références que j'utilise, un tour d'horizon sympa.

Avatar du membre

Malevthi
Administrateur du site
Messages : 4051
Enregistré le : ven. 28 mai 2010 21:13
Localisation : Digne les Bains (04)
Âge : 54

Re: John Ericsson et les moteurs solaires

Message non lupar Malevthi » mer. 11 nov. 2015 18:57

Oui, très intéressant. Merci TOP
Le vrai trésor, c'est de transmettre.

Avatar du membre

gégé89
Messages : 1808
Enregistré le : sam. 14 mai 2011 10:41
Localisation : yonne
Âge : 57

Re: John Ericsson et les moteurs solaires

Message non lupar gégé89 » mer. 11 nov. 2015 18:59

:coucou:
on parle d'un soufflet métallique étanche :roll: peut on en savoir plus

Avatar du membre

Papy pop-pop
Messages : 571
Enregistré le : jeu. 3 nov. 2011 18:36
Localisation : Sud Bretagne
Âge : 71

Re: John Ericsson et les moteurs solaires

Message non lupar Papy pop-pop » mer. 11 nov. 2015 19:13

minimotoriste a écrit :Bonjour tout le monde
La réouverture de ce sujet m étonne un peu je crois que la cogénération est déjà appliqué à certaines chaudières (à un prix prohibitif certes

Bonjour.
La cogénération est une réalité industrielle (et commerciale donc à un coût pas si prohibitif que ça... sauf pour vous ou moi) depuis plusieurs décennies. J'ai contribué à la réalisation de plusieurs navires sur lesquels les gaz d'échappement de la machine (moteurs diesel ou turbine à gaz) alimentent une chaudière dite "de récupération" qui fournit de la vapeur pour un turbo-alternateur et dont on utilise encore la chaleur restante pour chauffer ce qui a besoin de l'être: cabines, cargaison, générateur d'eau douce...
Il y a aussi de belles installations terrestres. Je me souviens d'avoir visité une centrale près de Velp aux Pays-Bas qui brûlait du gaz de Groningue. Il y avait 2 turbo-alternateurs de 25MW chacun et les gaz d'échappement alimentaient une chaudière alimentant elle-même un troisième alternateur de 25MW lui aussi. C'est une solution très classique dans les pays qui ont besoin rapidement d'une centrale électrique dans un coin isolé (émirat *** *** par exemple). D'abord on installe une turbine à gaz et son alternateur. ça arrive sur un skid et ça produit immédiatement de l'électricité. Puis on installe une deuxième machine identique. Puis plus tard on installe chaudière et turbine à vapeur... et le rendement passe en gros de 33% à 50%. Dans le cas de la centrale néerlandaise c'était même un peu mieux car l'énergie calorifique résiduelle servait en + à alimenter en hiver le chauffage d'un ou 2 milliers d'appartements.
Quand on veut on trouve les moyens. Quand on ne veut pas on trouve un prétexte.


Retourner vers « Moteurs à combustion externe »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : morane86 et 1 invité