S.O.S. avaleur(s) de flamme

Stirling, Air chaud, Avaleur de flammes. Manson, Ericsson ...
Avatar du membre

Auteur du sujet
Manivelle
Messages : 37
Enregistré le : jeu. 1 févr. 2018 12:31
Localisation : Pyrénées Orientales
Âge : 73

S.O.S. avaleur(s) de flamme

Message non lupar Manivelle » lun. 7 mai 2018 17:20

Bonjour à tous, je vous expose mon petit souci :
Soit deux avaleurs de flamme, l'un fonctionne très bien (il pète le feu au sens littéral), l'autre est paresseux, paresseux ...
La différence entre les deux ? Le premier utilise une petite fenêtre circulaire en bout de cylindre, obturée par un fin clinquant de laiton, et la flamme est devant et en dessous.
Le second a une fenêtre allongée sur le côté supérieur du cylindre, et la fermeture est assurée par un linguet de laiton plaqué contre le plat du cylindre et actionné par une lame de ressort.
Jusque là, rien de bien différent entre les deux.
Par contre, en examinant soigneusement le fonctionnement de la "distribution", je note que dans le premier, la soupape commence à se fermer peu avant le PMB et commence à s'ouvrir pile entre le PMB et le PMH. C'est à dire que le temps moteur est assez court et que la soupape est ouverte la majorité du temps.
Sur le numéro 2 par contre, si le clapet se ferme à peu près au même moment de la descente du(des) piston(s), il ne se rouvre que lorsque le piston arrive au PMH. le temps moteur est théoriquement bien plus long et la soupape reste fermée la majorité du temps.
J'ai tenté de régler la position des cames pour avoir un peu plus d'avance, un peu plus de retard, rien n'y fait. J'ai tenté d'inverser le sens de marche en positionnant les cames "à l'envers", pas mieux ...
Alors, quelqu'un plus qualifié que moi saurait-il par hasard quelle règle générale s'applique à la "distribution" de ces moteurs, qui paraissent bien capricieux ?
Je ne parle même pas des réglages de position et de longueur de mèche ... Par contre, le dard d'une petite lampe à souder dans un des cylindres excite singulièrement mon numéro 2. Souffrirait-il d'un défaut de conception empêchant la flamme d'atteindre la fenêtre correctement - étant entendu que le bougre s'y entend aussi pour me souffler les flammes et les éteindre de manière aléatoire :( Ah là là, rien ne vaut un bon diesel bien puant !!

Avatar du membre

gégé89
Messages : 1824
Enregistré le : sam. 14 mai 2011 10:41
Localisation : yonne
Âge : 57

Re: S.O.S. avaleur(s) de flamme

Message non lupar gégé89 » lun. 7 mai 2018 19:50

:coucou:
quel modele le n°2 ? si une personne a le meme se sera plus facile pour t'aider

Avatar du membre

minimotoriste
Messages : 1787
Enregistré le : mer. 6 juin 2012 03:54
Localisation : 82 castelsarrasin
Âge : 67

Re: S.O.S. avaleur(s) de flamme

Message non lupar minimotoriste » lun. 7 mai 2018 21:21

Bonsoir "Manivelle" et tout le monde
Ah ses avaleurs de flamme :aie:
gégé89 a écrit :quel modele le n°2

C est vrai qu une photo pourrai aider ,avant de se lancer dans des discutions interminables(voir sur "usinages" :cry: ) juste mon petit conseil concernant la came tu cales le temps de fermeture symétrique au PMB et ensuite tu affines et surtout la goutte d huile qui fait des miracle
Bonne suite .@+++.Henry.

Avatar du membre

Auteur du sujet
Manivelle
Messages : 37
Enregistré le : jeu. 1 févr. 2018 12:31
Localisation : Pyrénées Orientales
Âge : 73

Re: S.O.S. avaleur(s) de flamme

Message non lupar Manivelle » mar. 8 mai 2018 10:45

Bonjour à tous, et merci pour vos réactions rapides.
Les photos de mon numéro 2 sont dans le post
"... et 4 petits chinois de plus" à la rubriques des nouveautés.
Pour ce qui est du calage des cames, si j'avance pour une rangée, automatiquement, je recule pour l'autre, et effectivement, je suis calé pile-poil au milieu, tout autre réglage ne convient pas.
La goutte d'huile, elle y est partout. Sauf pour les pistons/cylindres où j'ai utilisé un peu de bisulfure de molybdène en poudre extrêmement fine avec un petit pinceau, c'est souverain, mieux que le graphite à mon avis car ça reste en place en adhérant à la surface du métal. Donc frottements réduits au minimum.
Reste la question de la position de la flamme par rapport à l'ouverture dans le cylindre. Dans les modèles avec ce type de soupape, lorsque le cylindre est horizontal, pas de difficulté je pense pour ajuster ça correctement. Mais mes cylindres étant à 45°, il est difficile que la flamme soit pile sous la fenêtre, et elle a plutôt tendance à (sur)chauffer le cylindre et le linguet servant de soupape ...
Bien sûr, des mini-brûleurs à gaz seraient bien plus adaptés, mais là, je n'ai réellement pas la compétence pour me lancer dans la transformation :nul:
J'ajoute quand même une photo d'un des cylindres vu de côté, ce sera plus clair.
P1000149.jpg

Ah, je précise aussi que j'utilise de l'alcool à 96°, ça ne coûte presque rien dans les pharmacies espagnoles, dans les 3 € le litre. Hips !!

Avatar du membre

Zéphyrin
Messages : 2321
Enregistré le : sam. 3 sept. 2011 20:25
Localisation : Essonne
Âge : 71
Contact :

Re: S.O.S. avaleur(s) de flamme

Message non lupar Zéphyrin » mar. 8 mai 2018 12:10

A mon humble avis d'expert, si un avaleur de flamme ne veut pas tourner, c'est qu'il y a trop de résistances mécaniques...
les réglages sont immédiats et évidents une fois ce problème réglé, du gâteau.

Avatar du membre

Auteur du sujet
Manivelle
Messages : 37
Enregistré le : jeu. 1 févr. 2018 12:31
Localisation : Pyrénées Orientales
Âge : 73

Re: S.O.S. avaleur(s) de flamme

Message non lupar Manivelle » mar. 8 mai 2018 17:52

Ce "gâteau",si je puis dire, ça n'est pas du "tout cuit" !!
Je viens de démonter les plaquettes sur lames de ressort qui font office de soupapes, ça tourne évidemment beaucoup mieux à vide.
Peut-être vais-je essayer de détendre un peu ces ressorts pour diminuer le frottement plaquettes/cylindres, sachant que la dépression devrait - théoriquement - assurer l'étanchéité.
Voilà qui est fait ... légère, très légère amélioration.
Merci à Zéphyrin (et aux autres), je vais poursuivre la chasse au frottement ...

Avatar du membre

charly
Messages : 202
Enregistré le : dim. 20 juin 2010 19:49
Localisation : Lorraine
Âge : 58

Re: S.O.S. avaleur(s) de flamme

Message non lupar charly » jeu. 10 mai 2018 09:39

Bonjour

Peut être faire un rodage en entrainant le moteur par son volant d'inertie ...
A+

Avatar du membre

Auteur du sujet
Manivelle
Messages : 37
Enregistré le : jeu. 1 févr. 2018 12:31
Localisation : Pyrénées Orientales
Âge : 73

Re: S.O.S. avaleur(s) de flamme

Message non lupar Manivelle » dim. 13 mai 2018 11:51

ce "rodage", je l'avais déjà tenté.
En fait, en suivant les conseils de ceux qui savent, j'ai tout démonté, vérifié, et poli de manière quasi-maniaque. En cours de route, je me suis aperçu que nos amis chinois sont parfois facétieux et c'est moi qui ai failli rire jaune : un des cylindres était plus long d'environ 1,5 mm par rapport aux trois autres !! C'était mieux que l'inverse, un petit coup de tour et c'est rentré en ordre.
Un montage à blanc sans les cames et les poussoirs m'a permis de confirmer l'excellence de la lubrification des cylindres au MoS2, tout coulisse sans friction.
"Et maintenant il tourne" ! :bravo Reste les petits réglages fins à opérer tranquillement. Merci à tous ! TOP
Je saurai en tous cas que le contrôle qualité de ces produits orientaux est à la charge du client :mrgreen:


Retourner vers « Moteurs à combustion externe »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité