Vapeur ou air comprimé

Ici on demande ou propose des services, du matériel
Avatar du membre

Auteur du sujet
Zéphyrin
Messages : 2052
Enregistré le : sam. 3 sept. 2011 20:25
Localisation : Essonne
Âge : 70
Contact :

Vapeur ou air comprimé

Message non lupar Zéphyrin » mar. 14 nov. 2017 12:54

A propos d'une discussion que j'ai eue avec pas mal de modélistes sur le fonctionnement de moteur à vapeur avec de l'air comprimé...dont l'avantage pratique lors de mise au point est indéniable...mais qui ne devrait pas être utilisé en mode "normal" à mon avis. J'ai essayé de résumer les arguments thermodynamiques...
Un peu de théorie donc :

Tout corps ( eau, air etc...) chauffé contient la chaleur qui a servi à le chauffer, une énergie, récupérable en partie seulement, lors du refroidissement.
Mais en plus de cette chaleur, la vapeur contient aussi la chaleur nécessaire à la transformation de l’eau en vapeur ; on sait que la température de l'eau ne monte pas lors de l'ébullition, l'excédent de chaleur fourni par le brûleur pour réaliser le changement de phase eau-vapeur constitue la « chaleur latente de vaporisation ». Cette quantité de chaleur, qui est maintenant dans la vapeur, est bien plus grande (vers x 5 à 1 bar) que la chaleur nécessaire pour chauffer l’eau avant son ébullition.
Donc bien plus d’énergie sera récupérable lors de son refroidissement.

La vapeur contient ainsi beaucoup plus d'énergie que de l'air à la même pression.

Si un gaz (ou même un liquide incompressible !) est admis dans un cylindre pendant toute la durée de la course, un moteur oscillant par ex, il y aura très peu de différence de performances quel que soit le gaz, vapeur ou air.
Mais dès qu’il y a détente du gaz sur une partie de la course, c'est-à-dire un arrêt de l’admission avant la fin de la course avec une coulisse de distribution par exemple, le gaz se détend, sa pression baisse et son volume augmente, l’énergie nécessaire pour ce travail lui est fournie par son contenu en chaleur.

Lorsque de l'air comprimé se détend, la seule chaleur qu'il peut acquérir provient d'une chute de sa propre température et également de celle des parois du cylindre.
Une machine à détente se refroidit nettement en fonctionnant à l’air comprimé ; la marche à froid prolongée peut vite devenir préjudiciable au bon état du moteur, jeux réduits, lubrification gelée etc...

Par contre, lorsque la vapeur se détend, elle tire son énergie de sa propre chaleur, ce réservoir d'énergie est considérable comme dit plus haut.
Chaque vaporiste sait bien que son moteur monte rapidement en température dès qu’il est approvisionné en vapeur, jusqu’au point ou le moteur tourne sans condensation, il ne se refroidit plus, toute la chaleur requise pour la détente est alors fournie par la vapeur.
Ainsi on voit l’intérêt qu’il y a, pour une marche économique sur un moteur, d’utiliser la vapeur jusqu’à la pression la plus basse possible, pour récupérer un maximum d’énergie. Ne pas rejeter dans l'air de la vapeur encore sous pression, mais obtenir une détente complète de celle-ci par le moteur et ses annexes, détente compound, réchauffeur d’eau, pompe d’alimentation ou pompe de cale etc…

De plus il n’aura pas échappé à certains que les brûlures par la vapeur sont plus douloureuses que par de l’air à la même température ; l’élévation de température par de la vapeur qui se condense sur la peau est bien plus grande qu’avec de l’air, du fait de la bien plus grande quantité d’énergie qu’elle restitue lors de sa condensation.

Avatar du membre

Trompi
Messages : 938
Enregistré le : ven. 28 mai 2010 22:44
Localisation : Ecrammeville
Âge : 78

Re: Vapeur ou air comprimé

Message non lupar Trompi » mer. 15 nov. 2017 09:39

Complément d'information sur la vaporisation.
1 Kilocalorie est la quantité de chaleur nécessaire pour élever de 1 degré la T°C d'1 kilogramme d'eau.
La chaleur latente de vaporisation est de 545 kilocalorie pour faire passer un kg d'eau à 100°C de l'état liquide à l'état vapeur. :cry:
Rien ne sert de chauffer si ça veut pas tourner

Avatar du membre

Papy pop-pop
Messages : 551
Enregistré le : jeu. 3 nov. 2011 18:36
Localisation : Sud Bretagne
Âge : 70

Re: Vapeur ou air comprimé

Message non lupar Papy pop-pop » mer. 15 nov. 2017 09:50

Zéphyrin a écrit :Lorsque de l'air comprimé se détend, la seule chaleur qu'il peut acquérir provient d'une chute de sa propre température et également de celle des parois du cylindre.
Une machine à détente se refroidit nettement en fonctionnant à l’air comprimé...

C'est vrai pour les autres corps gazeux à température ambiante. On peut le vérifier sur les postes de détente du gaz de ville (méthane) disséminés par GrDF dans la nature. Même en plein été certains sont recouverts de glace. (J'avais une photo dans mon PC mais je ne la retrouve plus :( )
Quand on veut on trouve les moyens. Quand on ne veut pas on trouve un prétexte.

Avatar du membre

Kajoo78
Messages : 213
Enregistré le : sam. 24 juil. 2010 19:09
Localisation : Region parisienne
Âge : 84

Re: Vapeur ou air comprimé

Message non lupar Kajoo78 » mer. 15 nov. 2017 12:57

Salut
J'ai bien connu ces vaporisateurs. L'entreprise où je travaillais alors fabriquait des réchauffeurs électriques spécifiques pour éviter la formation de givre ...... Je ne sais pas s'il y en a encore en service un demi-siècle plus tard.


Retourner vers « Echange de compétences ou de matériel (non commercial) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité