Page 5 sur 6

Re: Fabrication d'une chaudière

Posté : sam. 1 avr. 2017 20:22
par gegedej

Dernier message de la page précédente :

Hello,
+1 avec Nounours
Gégé

Re: Fabrication d'une chaudière

Posté : lun. 3 avr. 2017 10:38
par paterson
salut les vaporistes,
La soudure longitudinale d'une chaudière n'est pas difficile.
Il faut tout d'abord rouler une tôle à la dimension désirée, faire un recouvrement du joint 5/6mm,
Image

décaper ce joint, et riveter Ø 1,5mm
Pour riveter il faut commencer par le centre du joint, et aller vers les extrémités ALTERNATIVEMENT :aie:
Ensuite soudure, l'étain HT est possible, ou la brasure Ag 40%. Avec l'étain, ce joint devra être situé vers le bas, pour être tjs dans l'eau. TOP
J'ai fais aussi des chaudières verticales brasées Ag.
(ph à venir)

Re: Fabrication d'une chaudière

Posté : lun. 3 avr. 2017 15:46
par Nounours67
Merci paterson,

y'a plus qu'à !
A quelle distance les uns des autres pour les rivets ?

Re: Fabrication d'une chaudière

Posté : lun. 3 avr. 2017 17:21
par paterson
10mm c'est suffisant pour nos faibles pressions TOP . Pour 22,5 bars, les rivets sont plus gros et plus serrés :shock:
Image

Pour infos, en rouge, c'est le révélateur de fissures; par dessus, on pulvérise du blanc.

Re: Fabrication d'une chaudière

Posté : lun. 3 avr. 2017 18:15
par berola
Bonjour
Pour info , le révélateur cifrique permet de mettre en évidence les plus faibles fissures .
Il se compose d'un produit extrêmement pénétrant coloré en rouge .
Ce produit est appliqué de préférence (quand on peut ! ) a l'envers de la partie a vérifier
puis on essuie très soigneusement les surfaces de façon a l'éliminer .
Après on applique le révélateur blanc qui va absorber le rouge qui a pénétré dans la fissure .
On voit ainsi très exactement l'emplacement du problème par une belle trace rouge sur blanc .
Lorsqu'on construit une chaudière il convient de faire cette vérification en cours de fabrication
surtout lorsque certaines parties deviennent inaccessibles ultérieurement .
@+

Re: Fabrication d'une chaudière

Posté : lun. 3 avr. 2017 21:03
par paterson
berola a écrit :Bonjour
...............
Ce produit est appliqué de préférence (quand on peut ! ) a l'envers de la partie a vérifier
puis on essuie très soigneusement les surfaces de façon a l'éliminer .
...............
@+


OUI bien expliqué; mais TRES difficile dans ce cas :aie: , car il s'agit de vérifier la soudure des trous de visite du bas du foyer, situés dans la lame d'eau entre les 2 parois. Et je pense qu'en 1946, cette opération a du être faite par le constructeur ALCo TOP

Re: Fabrication d'une chaudière

Posté : lun. 3 avr. 2017 21:21
par berola
Bien sûr !
pas certain qu'en 1946 on faisait ce genre de test ...

Re: Fabrication d'une chaudière

Posté : mar. 4 avr. 2017 10:00
par gegedej
Hello,
Merci beaucoup pour ces infos
Gégé

Re: Fabrication d'une chaudière

Posté : mar. 4 avr. 2017 12:26
par Nounours67
Ben, avec toutes ces informations, ma "science" a bien avancé !
Mais je ne sais pas encore tout: :nul:
- tête des rivets à l'extérieur, ou dans le cylindre ?
- rivets enfichés à froid puis martelés à chaud ?

Re: Fabrication d'une chaudière

Posté : mar. 4 avr. 2017 14:09
par Zéphyrin
Pour un modèle de taille nettement plus modeste, voila une petite chaudière faite avec une feuille mince (dans les 0.6 mm) en cuivre recyclé, roulée et brasée à l'argent, avec le recouvrement des bords comme indiqué par Paterson.

C'est simple à faire avec un outil fait avec deux barres acier de la taille idoine pour pouvoir faire la pliure. On peut fraiser ou simplement coller des pièces rapportées de la bonne épaisseur pour ne pas "gâcher" 2 belles barres en acier. cet outil ne convient que pour des tôles minces, 0.5-0.6 mm, au delà, il faudra un étau pour serrer au milieu...
Il suffit de 4-5 rivets (ou des petites vis) pour maintenir les bords pendant le brasage, qui seront noyés dans la brasure, sauf si on veut faire une belle ligne de rivets, nettement plus classe.

Avec des fonds emboutis ou simplement mis en forme, c'est largement plus solide qu'une chaudière jouet en laiton, elle supporte même une surchauffe par manque d'eau...elle !
Attention après la brasure Ag, la tôle de cuivre recuit est extrêmement molle et se cabosse au moindre choc !
un petit test hydraulique de pression et le tour est joué.
IMG_7409_R.jpg

IMG_9925.JPG

IMG_9926.JPG

Re: Fabrication d'une chaudière

Posté : mar. 4 avr. 2017 14:31
par Nounours67
Hello Zéphyrin,

belle petite chaudière, mais on n'y voit pas de rivet au niveau du recouvrement.

Ajouté 2 minutes 49 secondes après :
A Paterson qui a écrit:
"décaper ce joint"

Tu décapes chimiquement à l'acide (lequel ?) ou mécaniquement ?

Re: Fabrication d'une chaudière

Posté : mar. 4 avr. 2017 18:14
par paterson
:coucou: Pour répondre à Nounours, et en complément de la réponse de Zéphyrin:
- Rivets à tête ronde apparente à l'extérieur. Si pas de rivets, tu peux utiliser des clous laiton, mais il faut les recuire: chauffer au rouge et plouf !! dans l'eau, couper à la bonne longueur (env 2mm). Tu rivettes sur un mandrin Ø 30/40mm si possible. Il faut fabriquer une bouterole en acier stub; faire l'empreinte creuse avec une petite fraise boule, puis tremper l'extrémité au rouge (800°C) et plouf !! dans l'huile. Tu poses la bouterolle sur la tête, et pan !!
On peut faire avec une pince à riveter, mais la fabrication est plus longue.

Décapage mécanique du joint au papier abrasif. Les rivets peuvent se décaper chimiquement à l'acide sulfurique diluée 10% :arrow: LUNETTES INDISPENSABLES 8-)

Re: Fabrication d'une chaudière

Posté : mar. 4 avr. 2017 18:35
par Nounours67
Merci paterson,

si avec tes explications je n'y arrive pas, c'est que je suis vraiment ballot !
Une dernière question toutefois:
pourquoi la tête du rivet ou du clou à l'extérieur ?
Pour poser la bouterolle à l'intérieur et lui frapper dessus, cela me paraît plus facile si cette dernière se trouve à l'extérieur.

Re: Fabrication d'une chaudière

Posté : mar. 4 avr. 2017 19:12
par paterson
OUI tu peux mettre une contre bouterolle à l'intérieur sous la tête du rivet (clou) ronde, et frapper à l'extérieur avec la bouterolle fab maison; ça te fais faire 2 outils: bout et contre bout.
Comme je suis un peu fainéant, je fais comme dit précédemment: un tas cylindrique et une bout :lol:
Mais c'est plus facile d'avoir la chaud posée sur toute la longueur du cylindre qu'en balance sur une contre bout. à l'intérieur. :mad:
C'est toi qui vois :shock:

Re: Fabrication d'une chaudière

Posté : mar. 4 avr. 2017 20:36
par Nounours67
Ça marche paterson !

Reste une (dernière) question:
rivets enfichés à froid puis martelés à chaud ?

Re: Fabrication d'une chaudière

Posté : mar. 4 avr. 2017 20:55
par paterson
NON Nounours, ce n'est pas la Tour Eiffel, ni le pont de Garabit.
Les rivets très chauds (proche du blanc) sont souvent des gros rivets pour des grosses structures ou des réservoirs qui devaient être étanches. Nous n'en sommes pas encore là:
Image

Pour le laiton, tu les frappes à froid.