Page 3 sur 4

Re: Construction d'une nouvelle chaudière pour mon canot

Posté : ven. 6 oct. 2017 21:09
par Zéphyrin

Dernier message de la page précédente :

A quelle vitesse tournent vos moteurs marins ?
les consommations de vapeur et de gaz que je vois énoncées m'étonnent souvent, 250g/h de gaz, on pourrait braser une chaudière (petite, OK)...
ma dernière loco G1, a 2 cylindres double effet, 7.2cm3 au total, avec 150ml d'eau et 60 d'alcool, elle tire un train de 6 à 8 voitures sans mollir pendant pas loin de 30 minutes (le temps max permis !)...à disons 500 tours par minutes.
Je ferais un bateau à vapeur un jour, pour voir les problèmes...

Re: Construction d'une nouvelle chaudière pour mon canot

Posté : sam. 7 oct. 2017 09:52
par rhavrane
Bonjour,
Emmanuel,
Oups, j'avais oublié que tu avais rechemisé ton TVR1A à 5 cm3. Pour un de mes 5 cm3 JMC, sa chaudière horizontale de 100 x 160 donne 60 cl d'eau utiles pour environ 35 minutes d'autonomie à 2 bars environ.
https://www.youtube.com/watch?v=M6tfvqDdd2M
Zéphyrin,
Je ne connais pas hélas le monde de la locomotive, et je suis stupéfait par l'autonomie que tu annonces pour 7,2 cm3.
En termes de vitesse de rotation, je crois que mes machines tournent le plus souvent aux alentours de 600 tours/minute.
Pour ce qui est d'utiliser un brûleur très puissant, c'est pour monter "vite" en pression car je constate que mes chaudières les plus classiques, horizontales à tube central et tubes bouilleurs transversaux ont un rendement très faible, et pour moi beaucoup plus faible que ce qu'annoncent les tableaux théoriques sans doute vrais pour l'échelle 1.
1 cm3 = 1 dm2 de chauffe pour 3 cm" de machine n'a pas le même rendement que le même rapport pour la machine du Titanic dont la turbine centrale tournait au final sous 0,5 bars entraînant un hélice quadripale de 22 tonnes et de 5,20 m de diamètre.
En contrepartie d'un brûleur "trop" puissant, le régulateur est indispensable pour pouvoir se caler sur une pression de service prédéterminée (moi, c'est en général deux bars, voire moins).
Si tu viens à Atlantica par exemple, tu verras que les bateaux doivent souvent faire du stationnaire ou de la manœuvre lente. Même moi, je n'use quasiment pas du :siffle: concentré que je suis à m'appliquer sur les parcours. Dès lors, impossible de laisser filer la chauffe.
La vidéo que j'ai partagée montre ce qui se passe lorsque la puissance de chauffe est légèrement supérieure au besoin de la chaudière avec un régulateur simple membrane qui est plus "tout ou rien" que le double , d'où cet effet yo-yo,

Re: Construction d'une nouvelle chaudière pour mon canot

Posté : sam. 7 oct. 2017 19:24
par scyllias91
Zéphyrin a écrit :A quelle vitesse tournent vos moteurs marins ?
les consommations de vapeur et de gaz que je vois énoncées m'étonnent souvent, 250g/h de gaz, on pourrait braser une chaudière (petite, OK)...
ma dernière loco G1, a 2 cylindres double effet, 7.2cm3 au total, avec 150ml d'eau et 60 d'alcool, elle tire un train de 6 à 8 voitures sans mollir pendant pas loin de 30 minutes (le temps max permis !)...à disons 500 tours par minutes.
Je ferais un bateau à vapeur un jour, pour voir les problèmes...



Bonjour,
La différence de puissance pour animer un bateau par rapport à un engin roulant est énorme ;
j'ai un zodiac de 5.5M avec 90cv poids environ 700 Kg ; avec 2 personnes à bord je suis à 70km/h à fond vent dans le dos et lac en pente (et encore ma coque déjauge complètement) :mrgreen: ;une voiture du meme poids avec la meme puissance roule facilement 3 fois plus vite .
Donc je pense qu'il est normal en modélisme de voir les memes disparités de puissance .

Eric

Re: Construction d'une nouvelle chaudière pour mon canot

Posté : sam. 7 oct. 2017 20:31
par berola
Bonjour

lac en pente :aie: j'ignorais que ça existait mdr
@+

Re: Construction d'une nouvelle chaudière pour mon canot

Posté : dim. 8 oct. 2017 00:11
par Nounours67
Ben oui berola, sauf en Belgique !
C'est pourquoi ils ne peuvent pas faire du ski nautique ! jesors

Re: Construction d'une nouvelle chaudière pour mon canot

Posté : dim. 8 oct. 2017 10:59
par Zéphyrin
manjess

A faible vitesse, lors d'une inversion de sens il faut attendre une remontée de la pression à 1,9 bar pour que la machine redémarre.

à mon avis c'est là qu'il y a un problème, plutôt qu'une chauffe défectueuse...
à faible vitesse la résistance à l'avancement du bateau est négligeable par rapport à la résistance du moteur à la rotation.
Il y a de nombreux jouets de bateaux vapeur qui avance (pas vite c'est vrai ) avec un petit monocylindre oscillant et une chaudière et un brûleur jouet...il y un joli exemple
viewtopic.php?f=24&t=5784

Ce qui n'est pas le cas d'un Zodiac qui descend un lac tout schuss !
Eric:
Je veux bien admettre que l'eau offre plus de résistance que l'air à l'avancement, il me suffit de nager une longueur pour m'en rendre compte ! mais ce n'est pas comparable, ton Zodiac va dériver à la moindre risée, mais pas ta voiture (sans frein à main !)...même sous spi.

Raphaël : tu écris 600 tours mais dans la vidéo tu parles bien de 3000 rpm, ce qui fait 5 fois plus de conso de vapeur, auquel cas tout est logique...ma loco à cette vitesse ne tournera pas 10 min (sur rouleaux, pas sur rails !)

Re: Construction d'une nouvelle chaudière pour mon canot

Posté : dim. 8 oct. 2017 11:50
par manjess
Bonjour Zéphyrin,

La difficulté en bateau, quelque soit la motorisation, c'est que la partie immergée donc en contact avec l'eau va être freiné par la densité du liquide et la force dite de « traînée de vague ».

Le déplacement est égal au volume de la partie de la coque immergée, multipliée par la masse volumique du liquide.
Le volume immergé du navire dépendant entre autres de son poids (coque, machine et générateur d'énergie « chaudière en cuivre relativement lourde » en ce qui nous concerne) et de la forme des œuvres vives et de l'état de surface de cette coque (je ne parle pas de la peinture, mais des creux et bosses même imperceptibles qui viennent modifier la traîné de la coque).

Il faut ajouter à tout ça le rendement de l'hélice, les pertes par frottement de la ligne d'arbre, du cardan et bien entendu de la machine.

Sur une locomotive dont on ouvrirai le registre à fond au démarrage, aura l'ensemble de son train de roue en patinage sur les rails.
Sur un navire, c'est presque impossible sauf à faire caviter l'hélice, mais le rendement s'effondre.

En définitive, un bateau de poids égal à une locomotive et de cylindrée identique aura besoin de beaucoup plus d'énergie par faire le même travail, comme nous quand on veux faire quelque brasses dans la piscine, la densité de l’eau est près de 1 000 fois plus importante que celle de l’air.
Regarde la vidéo en fin de l'article ci-dessous, c'est assez parlant
http://sciencepost.fr/2016/01/pour-illustrer-la-densite-de-leau-par-rapport-a-lair-il-se-fait-tirer-dessus-sous-leau/

Notre seul solution c'est la puissance au brûleur .

Cordialement, Emmanuel

Re: Construction d'une nouvelle chaudière pour mon canot

Posté : dim. 8 oct. 2017 20:19
par rhavrane
Bonjour,
Zéphyrin, les 3 000 RPM à vide et environ 1 500 en charge sont le mesures faites sur mon compound de vitesse, tout roulement et sans coulisse. Les 600 RPM environ sont ce que je constate sur mes ensembles tournant gentiment à environ 2 bars.
Emmanuel, si tu veux un bon brûleur, voilà les 140 g/h diamètre 22 mm que j'ai achetés à JMC :
https://www.youtube.com/watch?v=pOgntPE_ps4

Tu peux monter à 28 mm ? J'ai aussi un Rothenberger en réserve (comme celui de Liva1).

Re: Construction d'une nouvelle chaudière pour mon canot

Posté : lun. 9 oct. 2017 19:07
par manjess
Bonsoir Raphaël,

J'utilise un brûleur identique, détourné d'une torche à gaz du commerce.

Image

La puissance est au rendez-vous, il y a juste une petite modification à réaliser pour le raccord gaz.

Pour revenir à la construction de ma chaudière, je vais la finir pour qu'elle rejoigne le canot.

Pour le moment pas de photos, toujours pas reçu mon téléphone.

A bientôt, Emmanuel

Re: Construction d'une nouvelle chaudière pour mon canot

Posté : lun. 9 oct. 2017 21:06
par rhavrane
Bonjour Emmanuel,
Bien joué et sans doute largement plus économique que l'achat à un "spécialiste" TOP
Et dans la vie, il n'y a pas que la pomme ;-)

Re: Construction d'une nouvelle chaudière pour mon canot

Posté : mar. 10 oct. 2017 20:53
par manjess
Bonsoir à tous,

Les photos ne vont pas tarder. En attendant, je vous présente les plans de la chaudière pour tube de 3" / 16g (76.2mm épaisseur 1.25mm) ainsi que les équipements :

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Cordialement, Emmanuel

Re: Construction d'une nouvelle chaudière pour mon canot

Posté : mar. 10 oct. 2017 21:22
par rhavrane
Bonjour Emmanuel,
Très pro TOP mais où est la virole pour le :siffle: ?

Re: Construction d'une nouvelle chaudière pour mon canot

Posté : mar. 10 oct. 2017 21:33
par manjess
Salut Raphaël,

La sortie pour le sifflet est bien prévue, mais actuellement représenté par une vanne en sortie du dôme (j'adore les vannes de barrages).

Dans le canot, la vanne du sifflet serra dissimulée à bâbord, dans le plus grand des coffres, et le sifflet derrière la cheminée.

A bientôt, Emmanuel

Re: Construction d'une nouvelle chaudière pour mon canot

Posté : mar. 10 oct. 2017 21:35
par rhavrane
:bravo TOP

Re: Construction d'une nouvelle chaudière pour mon canot

Posté : mar. 10 oct. 2017 23:21
par paterson
Bsr Emmanuel,
:MERCI: pour ce plan, que j'ai imprimé et qui va rejoindre la collection des plans de chaudière.

Question: le tube Cu vient des fournisseurs Grands Bretons ??

Re: Construction d'une nouvelle chaudière pour mon canot

Posté : mer. 11 oct. 2017 08:56
par Zéphyrin
Un simple point sur le tube de chaudière (3" en 16gauge) : 16g ce n'est pas 1.25mm mais 1.62 mm ce qui fait une notable différence dans le poids (28% de plus), poids qui, si j'ai bien suivi est un point crucial de groupe vapeur...