Wilesco D10 ?

Avatar du membre
Zéphyrin
Messages : 2616
Enregistré le : sam. 3 sept. 2011 20:25
Localisation : Essonne
Contact :

Re: Wilesco D10 ?

Message non lu par Zéphyrin »

normal, le tuyau est vissé dans le tiroir et sans doute dans la chaudière, simplement pour le tenir lors du montage avec 2-3 filets, puis soudé pour l'étanchéité.
c'est ainsi que les machines de ce genre que j'ai réparées, étaient montées, et en particulier les Märklin, et comme Wilesco est une copie de Märklin...
leS tuyaux sont emmanchés dur sur les machines JC et Mamod, la soudure reste à l'extérieur, et ne pénètre pratiquement pas dans le joint.
Tu peux sans problème faire pareil, couper les tuyaux et les remonter emmanchés dans un bout de tube plus large puis soudé; laisse tomber les raccords coniques vissés...
Attention, le cylindre et le tiroir sont assemblés par soudure étain...
J'ai une bobine de soudure plomb 93% , qui fond vers 250-300°, la même que sur le lien de Roger, la différence avec une soudure "normale" étain-cuivre ou étain-argent est vraiment nette si tu mets les 2 côte à côte. Malgré cela, je pense que des vieilles locos Bing ou Shoenner d'il y a 100 ans que j'ai restaurées sont assemblées avec une soudure qui fond à une température encore supérieure à celle ci, du plomb pur qui fond à 330°?

PS : il me reste une petite machine JC qui tourne bien et que je n'ai pas encore réussi à fourguer...faut reconnaitre que c'est pas passionnant !
Image

Même avec une machine plus grosse, une D20, la puissance n'est pas au rendez-vous...
Image

PS bis, je peux t'envoyer un peu de soudure Pb93 mais peut-être après les fêtes, trop de problèmes de courrier "perdu" en ce moment.

Avatar du membre
gegedej
Messages : 140
Enregistré le : mer. 24 sept. 2014 10:12
Localisation : Valenciennes

Re: Wilesco D10 ?

Message non lu par gegedej »

Bonjour Zéphyrin,
Oui effectivement, je ne vois pas d'autre solution qu'un vissage pour que ça résiste de cette manière. La forme du tuyau me laissait penser que non, mais peut-être le tuyau est-il formé après assemblage par vissage.
Pour l'assemblage tiroir cylindre, je sais et c'est pour cela que je n'insiste pas beaucoup.
Je pense donc qu'il me faudra couper ce tuyau pour procéder au démontage pour remise en peinture et pourquoi pas pour le fun ajouter une petite vanne vapeur, tant pis pour l'origine.
Merci pour ta proposition, c'est vraiment fort sympa et je ferai peut-être appel à toi si je ne trouve pas en plus petite quantité que chez RS réputé pour avoir un peu de tout mais au prix fort.
Ma première restauration ressemble à la première machine que tu présentes. On avait échangé également à ce moment. C'est vrai, aucune puissance et le volant qui prend parfois son indépendance, mais c'est ma première et un rêve de gosse que je concrétise avec mes petits enfants.
Bonne après midi
Gérard

Répondre

Retourner vers « Moteurs/machines à vapeur »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités