grande révision

Avatar du membre
jacky241
Messages : 869
Enregistré le : sam. 25 févr. 2012 20:54
Localisation : isere

grande révision

Message non lu par jacky241 »

bonjour à tous,
révision g8  1 (3) (Copier).JPG
j'ai entrepris de démonter entièrement ma locomotive G8/1à l'échelle 1/20é qui fonctionnait dans les années 1989/1990 et qui depuis 30 ans trônait sur une étagère.
j'étais curieux de voir les effets du temps sur une chaudière inox et j'ai aujourd'hui la réponse après une mise sous pression à 8 bars (mon compresseur ne débite pas plus) elle semble absolument intacte.
avez vous des retours d'expérience sur vos vieilles chaudières?
merci
cordialement

Avatar du membre
berola
Messages : 2017
Enregistré le : ven. 28 mai 2010 20:46
Site Internet
Localisation : Ardèche/Drôme
Contact :

Re: grande révision

Message non lu par berola »

Bonjour
Ta constatation ne me surprends absolument pas . On sera tous morts que nos chaudières inox seront encore en bon état .
Il y a 35 ans j'ai construit ma première chaudière de locomotive en acier doux . Elle a duré 6ans et un jour le ciel du foyer a tout simplement crevé.
Tout le reste n'était pas très chouette lorsque je l'ai ouverte a la disqueuse .
J'ai reconstruit exactement la même chaudière en inox . Je n'ai vu aucune différence dans la production de vapeur .
C'est la chaudière d'une 140 G Pershing en 3,5' qui actuellement peut encaisser une épreuve hydraulique a 15 ou 20 bars .
Depuis je n'ai construit que des chaudières inox ( 7 ou 8) et retubé en inox de grosses chaudières acier .
Je reste un farouche partisan de l'utilisation de l'inox austénitique pour les chaudières même si les "grands bretons" restent de farouches opposants.
@+
CAV 430
"je ne me lasse pas d'être utile , c'est ma nature" Leonard de Vinci

Avatar du membre
Malevthi
Administrateur du site
Messages : 4661
Enregistré le : ven. 28 mai 2010 21:13
Localisation : Digne les Bains (04)

Re: grande révision

Message non lu par Malevthi »

Bonjour,
Content de retrouver Jacky sur Bloooo !
Voila des travaux intéressants et qui encouragent à la fabrication inox. C'est d'ailleurs dans mes projets... un jour ...
Le vrai trésor, c'est de transmettre ses connaissances (pas les virus !)

Avatar du membre
Zéphyrin
Messages : 2895
Enregistré le : sam. 3 sept. 2011 20:25
Localisation : Essonne
Contact :

Re: grande révision

Message non lu par Zéphyrin »

Belle machine Jacky, magnifique, mais la pauvre, sur son étagère pendant 30 ans !
montre nous quelques photos des entrailles...

le seul "défaut" de l'inox est sa soudure, réservée aux pros; pour cette raison je me suis limité à des chaudières cuivre brasé Ag, et jamais plus grand que de la gauge 1.

Avatar du membre
minimotoriste
Messages : 2072
Enregistré le : mer. 6 juin 2012 03:54
Localisation : 82 castelsarrasin

Re: grande révision

Message non lu par minimotoriste »

Bonjour tout le monde
Zéphyrin a écrit :
sam. 5 déc. 2020 12:23
le seul "défaut" de l'inox est sa soudure
Je pense qu il y en a d autres dans l industrie les chaudières sont en acier et je ne parlerai des des locomotives ;-) je crois que pour l amateur le gros avantage de l inox (s il a de quoi le souder :roll: ) c est exactement le propos de "Jaky 241" au bout de 30 ans sans utilisation c est toujours nickel
Bonne journée .@+++.Henry.

Avatar du membre
berola
Messages : 2017
Enregistré le : ven. 28 mai 2010 20:46
Site Internet
Localisation : Ardèche/Drôme
Contact :

Re: grande révision

Message non lu par berola »

Bonjour

le seul "défaut" de l'inox est sa soudure, réservée aux pros; pour cette raison je me suis limité à des chaudières cuivre brasé Ag, et jamais plus grand que de la gauge 1.

Je m'inscrit complètement en faux sur cette idée reçue .
Ceux qui la propagent ne doivent pas avoir fondu beaucoup de baguettes.
Souder avec de la baguette inox est souvent plus facile et plus beau qu'avec des baguettes rutiles acier .
Un simple inverter ordinaire et de bonnes baguettes et si on a un minimum de pratique on peut souder une chaudière inox .
La soudure sous argon ou Atal Mig ou Tig ( dont je dispose) n'est pas indispensable .
Donc la soudure inox est accessible aux amateurs .
Je ne suis pas un pro de la soudure et toutes les chaudières que j'ai soudé ne posent aucun problème dans le temps.

dans l industrie les chaudières sont en acier

là aussi c'est inexact car en industrie nucléaire chaudières l'acier est passé aux oubliettes
et la "chaudronnerie blanche" a supplanté la chaudronnerie traditionnelle acier .

je ne parlerai des des locomotives

parlons en justement car les chinois ont construit en ACIER les dernières chaudières en activité ! ........ durée de vie : 10 à 15 ans !!!


@+
Modifié en dernier par berola le sam. 5 déc. 2020 13:53, modifié 2 fois.
CAV 430
"je ne me lasse pas d'être utile , c'est ma nature" Leonard de Vinci

Avatar du membre
Malevthi
Administrateur du site
Messages : 4661
Enregistré le : ven. 28 mai 2010 21:13
Localisation : Digne les Bains (04)

Re: grande révision

Message non lu par Malevthi »

minimotoriste a écrit :
sam. 5 déc. 2020 12:54
c'est toujours nickel
En majorité chrome, avec parfois un peu de nickel mdr

La brasure argent prend bien sur l'inox, c'est pas plus dur que de braser du cuivre.
Le vrai trésor, c'est de transmettre ses connaissances (pas les virus !)

Avatar du membre
berola
Messages : 2017
Enregistré le : ven. 28 mai 2010 20:46
Site Internet
Localisation : Ardèche/Drôme
Contact :

Re: grande révision

Message non lu par berola »

La brasure argent prend bien sur l'inox, c'est pas plus dur que de braser du cuivre.

Pas tout a fait car dès que l'inox noirci avec la flamme ..... c'est mort ! alors que le cuivre peut être porté au rouge clair ..
CAV 430
"je ne me lasse pas d'être utile , c'est ma nature" Leonard de Vinci

Avatar du membre
jacky241
Messages : 869
Enregistré le : sam. 25 févr. 2012 20:54
Localisation : isere

Re: grande révision

Message non lu par jacky241 »

bonjour à tous,
je vais tenter de vous décrire cette "grande révision" avec pour finalité une mise en chauffe en vidéo sur banc car malheureusement je n'ai plus de réseau disponible.pour rappel cette locomotive fonctionnait sur le réseau du regretté Raymond Passatuto et j'avoue que les résultats avaient soulevés un certain nombre de problèmes dont je pourrai débattre si vous le souhaitez.
cette G8 était ma première construction d'une locomotive chauffée au charbon et mes connaissances étant limitées je m'étais procuré les remarquables plans de monsieur Sacré bien connu des amateurs .
malgré l'apparente simplicité de cette machine je me suis aperçu qu'il n'en était rien et les difficultés nombreuses.
la principale pour moi à cette époque était cette chaudière inox dont je vous montrerai quelques photos.
conscient de mes possibilités du moment j'ai réalisé toutes les pièces de cette chaudière et j'avais la chance de côtoyer un agent SNCF qui me permis d'entrer aux ateliers de Vénissieux ou un soudeur accepta moyennant une bonne bouteille de me souder cette chaudière.
l'expérience montre que c'était un vrai pro et je lui en suis toujours reconnaissant.
les années passèrent et à force de persévérance avec malheureusement des échecs cuisant, j'ai fini par m'attaquer à cette idée reçue de l'impossibilité de construire une chaudière en inox et là je remercie vivement bérola pour son article dans l'escarbille qui m'a beaucoup aidé dans la procédure pour éviter les déboires.
je confirme que vouloir braser à l'argent une chaudière inox est voué à l'échec ,j'en ai fait la douloureuse expérience sur une chaudière entièrement terminée que je destinais à ma 241 a qui a rapidement vu apparaitre des fuites en plusieurs points dès la troisième chauffe.
un an de travail à la poubelle avec un cout non négligeable.
depuis j'ai progressé et je confirme qu'il est tout à fait possible de souder à l'arc sa chaudière inox à condition de respecter les étapes de progression.
ma dernière chaudière inox montée sur une chaloupe chauffée au charbon a dépassé toutes mes espérances et je suis totalement rassuré sur sa longévité.
R2VISION G8  3 (10) (Copier).JPG
R2VISION G8  3 (5) (Copier).JPG
R2VISION G8  3 (2) (Copier).JPG

cordialement
jacky

Avatar du membre
berola
Messages : 2017
Enregistré le : ven. 28 mai 2010 20:46
Site Internet
Localisation : Ardèche/Drôme
Contact :

Re: grande révision

Message non lu par berola »

Joli boulot ! TOP
belles soudures ! TOP
Nous sommes sur la "même longueur d'onde" ;-)

quelques photos de mes chaudières en cours de construction (220 Américaine , 130T Furka )
avec une surchauffe par cylindre et tubes bouilleurs additionnels .Forte production de vapeur garantie .
Chaudières éprouvées à 25 bars .
PC140013.JPG
intérieur foyer.jpg
chaudière 003.jpg
CAV 430
"je ne me lasse pas d'être utile , c'est ma nature" Leonard de Vinci

Avatar du membre
jacky241
Messages : 869
Enregistré le : sam. 25 févr. 2012 20:54
Localisation : isere

Re: grande révision

Message non lu par jacky241 »

bonjour à tous,
super boulot berola .les tubes bouilleurs sont incontestablement un plus néanmoins crois tu que l'apport de la surchauffe compte tenu de la difficulté d'implantation améliore significativement le fonctionnement de la machine ?
constat qui parait évident : ce type de soudure inox donne une marge de sécurité incomparable avec une chaudière cuivre qui manquerait d'eau.
cordialement

Avatar du membre
berola
Messages : 2017
Enregistré le : ven. 28 mai 2010 20:46
Site Internet
Localisation : Ardèche/Drôme
Contact :

Re: grande révision

Message non lu par berola »

Bonsoir Jacky
Cette loco 130T a été la première que j'ai équipé d'une surchauffe........ pour voir !
Le gain en combustible est négligeable . Par contre on a une vapeur surchauffée aux cylindres , ce qui évite beaucoup de condensation
surtout au démarrage au point qu'il n'est pas nécessaire de purger après un arrêt bref , et on ne prends pas une douche par la cheminée a chaque ouverture du régulateur.
De plus j'avais fait des cylindres en mécano soudé et non dans la masse comme c'est souvent le cas et ils montent quasiment de suite en température. La Furka est timbrée a 10 bars . Je l'avais réduite car au début elle était timbrée à 12 bars et elle arrachait les montagnes !
Entre la surchauffe et les tubes bouilleurs j'obtiens une importante production de vapeur a chaque instant , et pourtant je ne suis pas " mou" à la conduite car je tire toujours le maximum de ce que peuvent donner mes machines ........et elles "répondent" toujours .
Quand on peut le faire la surchauffe est intéressante , simplement il faut avoir un dispositif de graissage correct .
Privilégier le graisseur mécanique a piston au graisseur a déplacement insuffisant .
Pour ce qui est de la sécurité de l'inox par rapport au cuivre en cas de manque d'eau , y a pas photo !!
j'ai vécu l'expérience avec une 141R de Raymond Passatuto dont il m'avait confié la radiocommande lors de la semaine du Fitem a la Toussuire...........il y a plus de 30 ans !
@+ jc
Ps: les traces blanches qu'on voit par endroit sont des restes de révélateur de fuites vérification indispensable de chaque soudure surtout celles qui deviennent enfermées
CAV 430
"je ne me lasse pas d'être utile , c'est ma nature" Leonard de Vinci

Avatar du membre
Malevthi
Administrateur du site
Messages : 4661
Enregistré le : ven. 28 mai 2010 21:13
Localisation : Digne les Bains (04)

Re: grande révision

Message non lu par Malevthi »

Bravo à tous les deux, des travaux qui font plaisir à voir !
Le vrai trésor, c'est de transmettre ses connaissances (pas les virus !)

Avatar du membre
berola
Messages : 2017
Enregistré le : ven. 28 mai 2010 20:46
Site Internet
Localisation : Ardèche/Drôme
Contact :

Re: grande révision

Message non lu par berola »

Malevthi a écrit :
lun. 7 déc. 2020 12:01
Bravo à tous les deux, des travaux qui font plaisir à voir !
Et surtout , je l'espère , qui inciteront les vaporistes a se lancer dans ce genre de fabrication pour lesquels je suis prêt a les conseiller .
CAV 430
"je ne me lasse pas d'être utile , c'est ma nature" Leonard de Vinci

Avatar du membre
jacky241
Messages : 869
Enregistré le : sam. 25 févr. 2012 20:54
Localisation : isere

Re: grande révision

Message non lu par jacky241 »

Bonjour à tous,
Notre époque n'incite guère à des efforts de longue durée mais il y a peut-être encore des aventuriers ... je me joindrai volontiers à bérola pour transmettre mes modestes retours d'expérience.
Démonter pour une grande révision n'est pas compliqué mais il est bon de prendre des notes et si possible des photos.
Première opération, séparer la chaudière du châssis en ouvrant tous les raccords (admission, graissage, niveau d'eau, etc)
Vous remarquerez le gros avantage d'une boite à fumée en deux parties non seulement pour l’accès aux éléments internes mais pour un nettoyage beaucoup plus commode.
Je prévois deux bacs pour séparer tous les éléments chaudière et châssis car le nombre de pièces total est impressionnant.
révision g8  1 (23) (Copier).JPG
révision g8  5 (25).JPG
révision g8  5 (23).JPG
révision g8  1 (29) (Copier).JPG
à suivre
jacky

Répondre

Retourner vers « Locomotives et Trains à vapeur ou électriques modèles réduits »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité